VENTE FLASH EXCEPTIONNELLE

Seulement pour les 1000 premières commandes

25% de remise sur votre commande des 40 euros d'achat ,code promo : anniv25 ( à partir du 22 septembre, hors dragées)ors

Back to Top

Baptême israélite

Tout savoir sur le baptême israélite

Dans la tradition juive, le baptême israélite correspond pour les garçons à la circoncision. Chez les filles, la cérémonie est appelée Nomination ou Zeved Habat et consiste à donner un nom hébreux à la nouvelle née.

Chez les garçons, la circoncision correspond à l’alliance entre Dieu et Abraham, il s’agit d’un rituel obligatoire mentionné dans la Torah.

Il est important de noter que c’est le père qui doit préparer la cérémonie car, dans la Torah, le commandement de la circoncision est adressé au père de l’enfant. La cérémonie se déroule tôt le matin soit à la synagogue soit à la maison et l’exécution de la circoncision est confiée à un Mohel qui est un spécialiste religieux.

Au cours de la cérémonie, l’enfant reçoit son nom religieux et son nom courant et s’en suit une grande fête.

Le baptême israélite d’un garçon, déroulement de la cérémonie

Il s’agit d’un rite fondateur appelé Brith Milah. Milah signifie en hébreu coupure. La circoncision est l’ablation totale ou partielle du prépuce qui laisse le gland du pénis à découvert.

La cérémonie a lieu le matin du huitième jour de la naissance de l’enfant et elle se déroule en présence du miniane qui est un quorum de dix hommes adultes qui vont réciter des prières. Le parrain présente l’enfant au Mohel pour pratiquer le rite tandis que l’assemblée s’exclame « de même que Dieu l’a fait entrer dans l’alliance, que cet enfant entre dans la Torah, la Houpa et les bonnes actions ».

Au cours de cette cérémonie, le parrain et la marraine sont désignés, mais ils n’ont qu’un rôle honorifique, sans responsabilité ultérieure.

Dans le mois qui suit la naissance de l’enfant, les parents sont appelés à la Torah lors de l’office de Shabbath avec leur enfant. Le nom hébraïque de l’enfant est alors annoncé publiquement.

 

Le baptême israélite d’une fille, déroulement de la cérémonie

Le rituel du baptême d’une fille est totalement différent de celui du garçon. La cérémonie Zeved Habat a lieu un mois après la naissance. La fête se compose de chants et poèmes et d’un grand repas, elle se substitue totalement à la circoncision et rappelle que les filles méritent tout autant que les garçons d’entrée dans l’alliance contactée par Abraham avec Dieu. Au cours de ce rituel, la fille reçoit son prénom hébreu. On remplace le rituel de la circoncision par un bain des pieds du bébé dans de l’eau en souvenir de l’accueil des étrangers par Abraham et Sarah dans la Genèse.

Chez les Séfarades, la petite fille est baptisée à l’office du samedi à l’âge de un mois par le rabbin qui bénit l’enfant et lui donne son nom hébreu.

Chez les Ashkénazes, une fête a lieu au domicile de la famille au cours de laquelle le père ou le ravvin lisent le premier verset de la Torah puis, le berceau de l’enfant est soulevé trois fois tandis que l’enfant reçoit son prénom religieux.

Aucun produit ne correspond à la sélection