GRAND DESTOCKAGE JUSQU'A -80%

30% supplémentaire dés 50 euros d'achat  code: eco30

Back to Top

Serai-je une bonne mère ?

Serai-je une bonne mère ?

être une bonne maman

Quand on devient mère pour la première fois, on peut se sentir partagée entre une extrême joie qui nous transporte au contact de ce petit être et une peur intense de ne pas être à la hauteur. En effet, devenir mère peut être quelque peu effrayant car la société véhicule une image de la mère parfaite qui réussit tout : elle élève à la perfection des enfants adorables, elle est accomplie dans sa profession, elle a su rester femme et continue à prendre soin d'elle... Et du coup, les jeunes mamans peuvent se mettre une pression phénoménale afin d'atteindre cette image idéale. Il n'existe pas de recette miracle pour devenir une bonne mère, cependant ces quelques astuces peuvent vous aider à vous libérer de cette peur qui vous assaille.

1- J'accepte cette peur

Quand on ressent ce sentiment désagréable, on n'a qu'une envie : s'en débarrasser ou le nier car il vient gâcher la fête. Pourtant, accepter cette peur vous permet de l'apprivoiser et alors de la diminuer peu à peu. Il faut comprendre que ce sentiment vous en apprend plus sur vous même comme "J'ai peur car j'ai envie de donner le meilleur de moi-même". Si vous prenez conscience de cela, vous réalisez que cette peur a une utilité. Elle vous permet d'être vigilante et d'offrir le meilleur à votre bébé.

2- Je me fais confiance

Cette peur peut venir vous dire également que vous avez un fort besoin de sécurité et de confiance pour pouvoir la dépasser. C'est pourquoi il est primordial que vous puisiez en vous cette sécurité intérieure et cette confiance. Pour ce faire, vous devez vous connecter à la partie en vous qui a confiance et qui sait que vous allez y arriver. Elle va vous donner la force nécessaire et la confiance en vos capacités à vous occuper de votre bébé.

3- Je suis à l'écoute de mon bébé

"On ne naît pas mère, on le devient", c'est quelque chose que généralement tout le monde sait aujourd'hui . En effet, c'est votre bébé qui vous donne le statut de mère. Il a ainsi un rôle indispensable dans la transformation de cette peur. Soyez donc à l'écoute de ses besoins, il vous guidera et vous montrera comment être une bonne mère.

4- Je me fais accompagner

Si le temps à la maternité vous est apparu trop court pour assimiler tous les gestes quotidiens, vous pouvez demander à une sage-femme de venir à votre domicile pour continuer à vous prodiguer ses conseils afin de vous aider à vous sentir complètement à l'aise avec votre bébé. Ce sera également l'occasion de partager avec elle vos peurs. Elle pourra ainsi trouver les mots qui sauront vous rassurer.

5- Je demande de l'aide

Quand vous rentrez chez vous, ne vous sentez pas obligée de tout assumer toute seule car vous vous êtes donnée comme mission d'être une "wonderwoman". En vous obligeant à rester seule vous amplifiez votre inquiétude. Vous pouvez donc demander de l'aide à votre compagnon, votre mère et/ou à votre belle-mère. Ils seront ravis de venir vous soutenir car ils auront vraiment envie de contribuer à votre bien-être. C'est également l'occasion pour eux d'être en lien avec le bébé et de prendre leur place de père ou de grands-mères. Et non, ils ne vont pas prendre votre place auprès de votre bébé car lui sait que vous êtes sa mère.

6- Je participe à un groupe de parole

Quand on est confrontée à une forte inquiétude, il est fondamental de partager ses émotions avec d'autres personnes. Il existe ainsi des groupes de parole pour les jeunes mamans, dont le but est de leur offrir un espace où elles peuvent s'exprimer en toute liberté sur leurs doutes et leurs inquiétudes. Cela leur permet de se libérer de la tension émotionnelle et de retrouver la sérénité. En plus, ces lieux d'échanges sont l'occasion de se rendre compte que l'on n'est pas seule à être traversée par la peur de ne pas être une bonne mère et ça rassure !

7- Je me donne le droit à l'erreur

Votre bébé n'a pas besoin d'une mère parfaite mais d'une mère "suffisamment bonne". C'est la raison pour laquelle il est important de ne pas focaliser sur toutes les petites choses que vous avez faites et qui vous semblent être "terribles". Qui ne s'est pas trompée dans le protocole de soins à donner au bébé ? Qui n'a jamais mis la couche à l'envers ? etc... Vous n'en restez pas moins une mère aimante et dévouée à son bébé.

Si cette peur prend trop d'ampleur et gâche votre vie, n'hésitez pas à consulter un spécialiste car il saura vous aider à la transformer et avoir confiance en vous.

Aucun produit ne correspond à la sélection